• Chapitre 5: La décision d'Epith

    Chapitre 5: La décision d'Epith

    Chapitre 5: La décision d'Epith

    Roumen rentra à la ville, portant Elderine gravement blessé. Là-bas, il rassembla les hommes et les elfes autour de lui. Levant l’épée, il jura de se venger. Il leur promit qu’il le ferait avec toute sa conviction et même s’il venait à le payer de sa vie.
    De nouveau, les ténèbres recouvrirent le pays. Les forces des ténèbres sévirent sans discontinuer. D’innombrables monstres s’élancèrent pour bloquer les flèches des elfes et détruire les murs du château. Lorsque les monstres rassemblés se lancèrent tous ensemble à l’assaut du château, il ne fut plus possible de le défendre.
    Beaucoup d’elfes et d’hommes se vidèrent de leur sang. Elderine, malgré sa blessure, s’avança jusqu’au champ de bataille.

    Epith pouvait l’apercevoir de loin. Les yeux de son frère passèrent au noir et ses cheveux devinrent gris. Epith leva la main et la regarda dans les yeux.
    Elderine ferma les siens. Les hommes et les elfes ne faisaient pas le poids face aux hordes de monstres, ni en comparaison aux elfes tombés au combat, normalement dix fois plus fort et rapide qu’eux.
    Or, à ce moment précis, quelque chose d’incroyable arriva : tout à coup, les elfes massacrés commencèrent à attaquer les monstres avec une agilité et une rapidité hors du commun. Les monstres moururent sans la moindre possibilité de se défendre contre cette attaque inattendue. Le regard tremblant d’Elderine était de nouveau tourné vers Epith. Lui aussi se battait contre les monstres qu’il avait créé de ses propres mains, comme s’il souhaitait réparer ses fautes.

    Le cœur d’Elderine se réchauffa. Elle commença à prononcer un sort en direction de Roumen, de toute sa puissance.
    « A l‘attaque !!! Suivez-moi !!! »
    Roumen appela d’une voix ferme. Une lumière sortit de la poitrine d’Elderine. Un rayon éblouissant s’étendit dans le ciel sombre. Une lumière bénie emplit les cœurs des hommes et des elfes.
    Tous exultèrent de joie. Même les elfes, auparavant aveuglés par la convoitise des dieux, avaient maintenant retrouvé le souffle de la vie. Leurs âmes n’étaient donc pas perdues à tout jamais ! Le dieu de la jalousie et de la cupidité les avait seulement hypnotisés et aveuglés.

    S’agenouillant devant Elderine, ces elfes demandèrent pardon pour leurs fautes. Elderine les consola et accepta de leur pardonner.
    Elderine cria pour retrouver Epith. Elle l’imaginait couché quelque part, mort ou blessé. Pourtant elle ne parvenait pas à trouver son frère sur le champ de bataille sanglant. Aucun cadavre, aucune trace, rien de rien ! En vérité, Epith s’en était simplement allé – il était incapable de se pardonner ses propres fautes.
    Roumen parla d’une voix douce à Elderine, car elle avait pleuré la nuit entière : « Epith ne vous a pas abandonné pour toujours. Il a sûrement cru qu’il n’y avait plus aucune possibilité pour lui de réparer ses fautes. Il est donc parti pour un long voyage de pardon. »
    Grâce aux paroles de Roumen, Elderine réussit à surmonter le deuil. Elle donna aux elfes d’Epith, qui avaient regagné le monde béni, le nom de « elfes des ténèbres » et les salua comme de fidèles compagnons.
    Puis, elle fit bâtir une tour en pierre afin d’honorer l’harmonie entre les hommes et les elfes ; et de cette manière prouver à son frère Epith qu’il pouvait rentrer à tout moment.

    « Chapitre 4: La ville d'ElderineSignature: Livre d'Or »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Juillet à 19:19

    C'est tellement bien *^*

    J'ai la larme à l'œil avec "L'affaire Epith" :')

    La suite en valait la peine !

      • Mercredi 5 Juillet à 22:37

        C'est toujours touchant les histoires frères et sœurs ^^

      • Jeudi 6 Juillet à 09:28

        Oui ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :